fbpx

Vendanges sur les coteaux des Côtes de Bourg

Co-organisé par le Pays de la Haute Gironde et le syndicat viticole des Côtes de Bourg, cette journée "découverte des vendanges" a pour objectif la promotion des appellations de la Haute-gironde. Cette année, ce rendez-vous a réuni 8 Norvégiens, 4 colombiens, 4 Néo-Zélandais, 3 personnes de Hong-Kong, 4 Québécois et 1 Anglais. Ce sont donc 24 personnes qui ont fait le déplacement pour découvrir les coulisses des vendanges en Côtes de Bourg

Nous avons été reçu au Château Grand Launay à Teuillac par Monsieur de Cosyns. Il s'agit d'une propritété familiale de 26 hectares en Côtes de Bourg (avec presque tout d'un seul tenant) qui a fait le choix de l'agriculture biologique depuis 2009. Bien que la météo ne soit pas très clémente, les touristes vendangeurs d'un jour, étaient ravis d'aller vendanger quelques grappes à l'abri de leurs parapluies...

Puis nous avons visité les installations de l'égrappoir jusqu'au chai à barriques. Nous avons pu goûté le "jus" des blancs qui est entré dans les cuves il y a quelques jours et qui commence donc tout juste sa fermentation.

Après un petit apéritif 100% sauvignon gris (un choix stratégique pour l'épaisseur et la résistance de sa peau particulièrement important lorsqu'on fait le choix de l'agriculture biologique nous expliquait Monsieur Cosyns), nous avons déjeuné à la propriété avec les vins du Château Grand Launay.

Un premier vin avec un choix clairement porté sur le fruit : Chateau Grand Launay (70% merlot + 30% malbec). 50% du volume passe 6mois en barrique de 1 an.

Un second vin plus structuré : Château Grand Launay - Réserve du Lion Noir 2010 (90% merlot + 10% cabernet Franc). 12 mois en barrique neuve pour 50% du volume et en barrique de 1 an pour 50% du volume.

Pour terminer cette belle journée, Monsieur de Cosyns a proposé à ses hôtes de venir déguster une partie de la "réserve du Lion Noir" 2012 en cours d'élevage directement dans la barrique; ce vin sera embouteillé vers juin.

Sur le chemin du retour, nous avons fait un bref arrêt au village de Bourg pour faire une pause touristique autour du port et de son charmant lavoir XIX° siècle.

Vendangeurs-bayon
vendangeurs-bayon2
vendangeurs

 

 

Pour en savoir plus : Les Côtes de Bourg c'est quoi? c'est où?

C'est sur la rive droite de la Dordogne et de la Garonne, à 35 km envrion au nord de Bordeaux. L'apellation Côtes de Bourg  s’étend sur 15 communes.
Les historiens situent la vocation viticole de Bourg autour du IIème siècle, à savoir la période romaine et dès le Moyen -Age, Bourg était un port viticole important idéalement situé en bord d'estuaire pour son commerce fluvial.

On retrouve les appellations « Côtes de Bourg », « Bourg » et « Bourgeais » dès 1920, ce qui en fait l'une des plus anciennes du bordelais. 
Le 11 septembre 1936, l'appellation est homologuée pour les vins rouges et en mai 1945 pour les vins blancs. La plus grande partie du vin produit est rouge : environ 3950 ha de vignes en rouge  contre une trentaine d'hectares de vignes en blanc. Je ne peux que vous conseiller d'essayer les vins blancs secs de Bourg et encore plus peut-être ceux qui ont subi un élevage sur lies ! 

Pour les rouges, on y trouve les cépages traditionnels du bordelais avec une dominante de merlot mais ce qui fait surtout la spécifité des Côtes de Bourg, c'est la large utilisation du MALBEC dans l'assemblage qui a la réputation d'approter cet exceptionnel côté épicé des vins.

Aujourd'hui, ce sont environ 400 viticulteurs produisent les vins des Côtes de Bourg. Ici, on parle plutôt de petites proriétés familiales dont la superficie moyenne tourne à 10 hectares environ.

Le paysage très vallonné lui vaut d'être surnommé : « LA PETITE SUISSE GIRONDINE ». Cette dénomination traduit la topographie en coteaux paralèlles à l'estuaire de la Gironde.

 

 

  


Afficher le formulaire de commentaire