fbpx

Vendanges en Côtes de Bourg

Pour la troisième année consécutive, j'accompagnais un groupe de touristes venus des 4 coins du monde pour partager un moement authentique de notre culture : une journée vendanges. Ces journées découverte des vendanges sont organisées par les syndiats viticoles : ici en l'occrurrence, le syndicat viticole des Côtes de Bourg .

Cette année, 18 personnes au départ de l'Office de tourisme de Bordeaux : 3 Japonnais, 2 personnes de Hong-Kong, 1 Néo-Zélandais, 1 américain , 2  Martiniquais, 1 personne de Trinidad et Tobago, 6 Parisiens et  2 Bordelais.

Après une petite heure de route, nos courageux touristes sont arrivés au Château Mercier sur les coteaux des Côtes de Bourg. Après s'être équipés de seaux et de sécateurs, les voilà partis dans les rangs de vignes à récolter les précieuses grappes de merlot. Mais leur travail ne s'arrêta pas là puisque cette année, ils eurent également à érafler manuellement leur récolte, venant même à regretter d'avoir été si efficaces à la récolte ! 

Puis enfin, ils ont foulé le raisin au pied avant de goûter à un repos mérité autour d'une bonne table. Après le repas, les plus assidus ont découvert la suite du cheminement du raisin dans le processus de vinification et de vieillissement avant de reprendre la route vers Bordeaux. 

Pour en savoir plus : Les Côtes de Bourg c'est quoi? c'est où?

C'est sur la rive droite de la Dordogne et de la Garonne, à 35 km envrion au nord de Bordeaux. L'apellation Côtes de Bourg  s’étend sur 15 communes.
Les historiens situent la vocation viticole de Bourg autour du IIème siècle, à savoir la période romaine et dès le Moyen -Age, Bourg était un port viticole important idéalement situé en bord d'estuaire pour son commerce fluvial.

On retrouve les appellations « Côtes de Bourg », « Bourg » et « Bourgeais » dès 1920, ce qui en fait l'une des plus anciennes du bordelais. 
Le 11 septembre 1936, l'appellation est homologuée pour les vins rouges et en mai 1945 pour les vins blancs. La plus grande partie du vin produit est rouge : environ 3950 ha de vignes en rouge  contre une trentaine d'hectares de vignes en blanc. Je ne peux que vous conseiller d'essayer les vins blancs secs de Bourg et encore plus peut-être ceux qui ont subi un élevage sur lies ! 

Pour les rouges, on y trouve les cépages traditionnels du bordelais avec une dominante de merlot mais ce qui fait surtout la spécifité des Côtes de Bourg, c'est la large utilisation du MALBEC dans l'assemblage qui a la réputation d'approter cet exceptionnel côté épicé des vins.

Aujourd'hui, ce sont environ 400 viticulteurs produisent les vins des Côtes de Bourg. Ici, on parle plutôt de petites proriétés familiales dont la superficie moyenne tourne à 10 hectares environ.

Le paysage très vallonné lui vaut d'être surnommé : « LA PETITE SUISSE GIRONDINE ». Cette dénomination traduit la topographie en coteaux paralèlles à l'estuaire de la Gironde.

 

 

 


Afficher le formulaire de commentaire