Pourquoi la Garonne est-elle "sale"?

Aujourd’hui je réponds à l’une des questions que j’entends le plus souvent… Pourquoi la Garonne est-elle « sale » ?
Alors déjà, on ne dit pas « sale »! Le mot exact est «TURBIDE». Je relaye ici un article publié sur Facebook le 14 décembre 2017...

Je relaye ici un article publié sur Facebook le 14 décembre 2017 qui a capté l'attention de l'un de mes bloggers préférés, "the English man in Bordeaux"  Tim Pike du blog Invisible Bordeaux qui a eu la gentillesse de le republier sur son blog. Vous êtes curieux... Vous aimez flâner à la recherche de l'insolite qui saura retenir votre attention... Je ne peux que vous  recommander de visiter régulièrement ce blog passionnant consacré aux recoins de Bordeaux et de la région !

 

Revenons à nos moutons... On ne dit pas que la Garonne est "sale" comme je l'entends trop souvent, on dit qu'elle est "TURBIDE". Bon OK, pas si facile à recaser dans une conversation... Mais ça vous fait un nouveau mot pour le Scrabble! 

On dira alors qu’elle est limoneuse ou « blonde », voire « café au lait »…

Cette couleur est le résultat d’un phénomène naturel.
Surtout oubliez ce que le type à côté de vous dans le tramway vient de dire. Elle n’est pas marron parce qu’il a plu dans les Pyrénées samedi dernier. Elle est marron à peu près....

Estuaire Gironde archipel


.... 365 jours par an!


Pour faire simple, l’eau douce (celle de la Garonne depuis sa source) est chargée de sédiments (essentiellement de l’argile arrachée au lit pendant sa course). Lors des phénomènes de marées, elle va rencontrer un courant contraire créé par l’entrée des eaux salées.
L’eau salée étant chimiquement plus lourde que l’eau douce, elle va donner naissance à sorte de lame de fond propagée par le berges du fleuve et qui va faire remonter les sédiments vers la surface.

 

Pour la suite de l'article en version complète et originale : RDV sur ma page Facebook ou sur le blog Invisible Bordeaux