Journée Internationale des Guides : Ce que vous avez manqué place du Parlement!

hahaha... Peu de gens le savent mais le 21 février chaque année, nous fêtons la journée internatonale des guides ! Oui cette journée aurait été créée en Grande-Bretagne semble-t-il en 2002... mais peu d'investigations de ma part de ce côté là.

Membre actif de l'association professionelle AGICA, je faisais partie des volontaires malgré ce foid quasi-polaire pour aller promouvoir notre métier auprès du grand public grâce à des visites-éclairs gratuites sur des endroits emblématiques de Bordeaux!

 Dès 13h00, me voilà donc avec quelques collègues sur l'élégante place du Parlement au coeur du Vieux Bordeaux! Nos visiteurs furent très impressionnés d'apprendre une foule d'anecdotes sur cette place qu'il pensaient pourtant bien connaître.... Alors je me suis dit qu'une séance de rattrapage pour les autres, ce pourrait être bien sympathique!

Je vous propose 5 anecdotes sur la place du Parlement à Bordeaux. N'hésitez pas à me dire en dessous si vous avez appris quelque chose; j'en serais ravie!

Anecdote N°1 - Le Parlement de Bordeaux n'a jamais siégé sur la place du Parlement

Le Parlement de Bordeaux est une cour de justice fondée en 1451 par le roi de France Charles VII ; il existera jusqu'en 1790. Je vous passe là les soubressauts historiques, suspensions et rétablissement du Parlement à Bordeaux... Mais dans tous les cas, cette cour de justice n'a jamais siégé ici, sur la place du Parlement mais au Palais de l'Ombrière aujourd'hui disparu; il se trouvait derrière la Porte Cailhau, elle encore visible.

Si le Palais de l’Ombrière a été détruit en 1800, les membres du Parlement ont laissé partout leurs traces dans la ville, à travers notamment leurs hôtels particuliers mais aussi les nombreuses rues qui portent encore aujourd'hui les noms d'anciens présidents du Parlement. Quant au nom de la place du Parlement, il s'agit plus d'un hommage ou de la mémoire historique locale puisque ces familles parlementaire ont eu, vous le devinez, une importance notoire dans l'histoire locale.

Anecdote N°2 - Le nom de Parlement n'est pas contemporain de la place qui s'appelait alors Marché Royal

 La place du Parlement est créée en 1760 sous l'Intendance du Marquis de Tourny et sous le nom de "Marché Royal" car juste derrière la place Royale (actuelle place de la Bourse); elle est  située en ligne droite du la place Fernand Lafargue (la place initiale du marché) qui était devenue trop petite pour le marché; elle va docn lui servir d’annexe. Faites le tour de la place et vous verrez ce nom de marché Royal encore gravé dans la pierre !

Et alors me direz-vous? Ben cela a influencé le décor de la place! Aviez-vous remarqué qu'ici les mascarons ornent les ouvertures du premier étage et non les arcades du rez-de-chaussée? He oui, dans le cas contraire, les étals de marchands auraient sans nul doute caché ces mascarons si importants, si ostentatoires pour faire savoir à tout le monde combien vos affaires étaient florissantes! 

2018 02 21 Place Parlement Bordeaux Marche Royal

Anecdote N°3 - L'architecte qui a signé la jolie fontaine Rocaille fut très prolifique et s'est illustré dans la construction ou la restauration des grands châteaux viticoles du Médoc

 Les immeubles qui bordent la place datent pour la plupart des années 1750 mais ceux qui ont été réalisés plus tard ont tellement bien respecté les codes architecturaux de ce qui était déjà en place que les pastiches sont quasi-imperceptibles ! 

En revanche, la fontaine au milieu de la place date du Second Empire. De style néo-rocaille, elle fut installée en 1865 et dessinée par Garros. 

Michel Louis Garros (1833-1911) est un architecte bordelais à qui l'on doit également la fontaine de la place Nansouty ou celle de la place Charles Gruet. En Gironde on lui doit aussi l'église Notre Dame des Passes à Arcachon (au Moulleau pour être précis) mais surtout beaucoup de châteaux viticoles, notamment dans le Médoc. On lui doit une production féconde qui s'inscrit dans un contexte dynamique de l'architecture viticole dans le Médoc puis dans le Biterrois, durant la seconde moitié du XIXe siècle.Il sut parfaitement répondre aux exigences ostentatoires des propriétaires, il participe à la création du château à vin type dans le Bordelais mais aussi le Biterois.

C'est ainsi que, dans le Médoc, il se voit confier la réalisation du château Fonréaud; puis suivront Grattequina, et surtout le vaste château Clément-Pichon, son ouvre la plus magistrale dans le Bordelais, mais aussi Malescot-Saint-Exupéry et Rayne- Vigneau. Il participa aussi aux campagnes de restaurations aux châteaux Lascombes et Ducru-Beaucaillou.

Anecdote N°4 - La ligne de dalles blanches au sol recèle un citerne enfouie méconnue des Bordelais!

 Sous la place du Parlement se trouve une citerne installée par les Allemands pendant l’Occupation. Aujourd’hui enfouie, il est encore possible de deviner le tracé du réservoir grâce à ces dalles banches lorsqu’on foule le dallage de la place refait en calcaire blond au début des années 80.

 2018 02 21 Place Parlement Bordeaux trace citerne allemande

Ci-dessous, une vieille photographie extraite d'un article de Rue89 sur les secrets enfouis de Bordeaux, article que je vous recommande vivement!

2018 02 21 Citerne place du parlement credit photo Rue89

Anecdote N°5 - La rue Philippart qui relie à la place de la Bourse porte le nom d'un grand patron social

Dans cette rue, vous trouverez de beaux hôtels du XVIIIe et un remarquable balcon sur trompe que certains aiment à qualifier comme le plus beau balcon de Bordeaux!
Marie-Fernand Philippart est né en 1870 en Belgique et il sera plus tard naturalisé. En 1895, il fonda une maison d'import-export avec l’Afrique, essentiellement le Sénégal - puis une grande huilerie dans le quartier de la Bastide. Il devint un grand industriel bordelais mais toutefois toujours soucieux d'être un patron social, comme on dit de nos jours! Il instaura dans son entreprise la journée de 8 heures, les congés payés et un salaire minimum bien avant que la loi ne les rende obligatoires! En 1919, il est élu maire de Bordeaux. Il mourut en 1934.

Et voilà, pour d'autres anecdotes sur Bordeaux, n'hésitez pas à me suivre sur les réseaux sociaux

et pour une visite guidée de Bordeaux, rendez-vous sur la page contact !

 2018 02 21 Parlement Bordeaux journee internationale guide

Et quand vous voyez tous ces beaux sourires et ce dynamisme,
ça ne vous donne pas envie d'organiser une visite guidée de Bordeaux?