Bisque de homard maison

Bon et alors après vous être léché les doigts en mangeant votre homard au cognac, vous jetez les cracasses? Et bien non, quand on achète du homard au prix actuel du homard, on ne jette rien, on va récupérer les "déchets" et en extraire encore des saveurs en les utilisant pour préparer une bisque maison.

Et dire qu'un jour, le homard fut la nourriture du pauvre ! Savez-vous qu'il y eut même une loi au XVII° siècle interdisant de nourrir les esclaves plus de deux fois par semaine avec du homard...

Revenons à notre bisque. Premièrement, il vous faut réduire les carcasses en petits morceaux. Pour ma part, j'ai utilisé un sécateur à volaille et j'ai découpé les morceaux de carcasse.

 

Faire revenir ces morceaux de carcasse dans de l'huile d'olive et puis y ajouter 2 carottes, la moitié d'un oignon et 1 à 2 branches de céleri, le tout coupé en petits morceaux. Enfin, vous ajoutez un pot de concentré de tomate dilué avec de l'eau, puis un bon demi-litre (voire 3/4 L) de fumet de poisson. Assaissonez tout ça avec un peu de laurier et de thym, sel et poivre selon vos goûts et c'est parti pour 1h30 à feu moyen/doux. En cours de cuisson, on peut rajouter 1 cuillère à soupe de Cognac et 3 cuillères à soupe de vin blanc sec.

 

Après 1h30 de cuisson, vous mettez tout ça au mixeur/blendeur. Attention, peite quantité par petite quantité pour épargner vos lames. (J'avais choisi d'enlever l'extrémité des poinces qui est plus dure que le reste). Une fois mixé, ce n'est pas fini. Il va falloir passer toute cette préparation au chinois car il y a plein de petits morceaux de coquille qui ne sont pas très plaisants en bouche! 

 

J'ai sorti un bon bol de déchets "coquilles". Pensez à bien écraser tout ça dans le chinois (avec le dos d'une cuiller par exemple) pour extraire tout le jus et les saveurs.

 

Enfin, vous remettez tout une casserole et vous avez une bisque d'un couleur éclatante. Goûtez, rectifiez l'assaisonnement et bon appétit !

bisque-homard