Bientôt des excursions au départ de Jonzac

TéléProTour proposera bientôt des prestations pour les curistes en séjour thermal autour des thermes de Jonzac.

Aménagée en 1986, la station reçoit 11 000 curistes par an et figure parmi les dernières nées des stations thermales du Centre-Ouest de la France.

Les thermes troglodythiques de Jonzac sont installés dans une ancienne carrière d'extraction de pierre; cette situation originale en fait un endroit très particulier. Pour accéder à l'entrée principale, il vous faut longer une falaise sur les flancs de laquelle, on devine les entrées des ancienne galerie d'extraction à travers la végétation.

Mais ces carrières sont aussi un lieu important lié à notre histoire. Durant la seconde guerre mondiale, les carrières du lieu "Heurtebise" abritent l'un des plus importants dépôt de munition de la face atlantique. Deux jeunes hommes vont se sacrifier pour mener à bien le sabotatge du dépôt et porter un coup à l'occupant. Sa destruction par sabotage le 30 juin 1944 fut orchestrée par la Résistance. 

Début 1944, Pierre Ruibet réussit à se faire engager au dépôt de munitions de Jonzac qui était l'un des plus importants dépôts de la Kriegsmarine pour la façade Atlantique. Les munitions étaient stockées dans les carrières d'Heurtebise, à vingt mètres sous terre; il était donc impossible le détruire par un bombardement...

Après plusieurs tentatives le 30 juin 1944 à 8h30, Pierre Ruibet parvient, aidé de Claude Gâtineau à saboter le dépôt. Repéré par un manoeuvre allemand, il se sacrifiera en mettant directement le feu aux mèches; il meurt dans l'explosion avec 17 soldats allemands. Pendant trois jours, les explosions se succèderont. Son camarade Gâtineau sera fusillé le lendemain après s'être dénoncé pour éviter la mort à plusieurs otages. Il existe aujourd'hui un véritable culte autour des deux héros et on peut voir aujourd'hui la plaque commémorative près de l'entrée des thermes.

Aujourd'hui ce lieu accueille donc plusieurs milliers de curiste chaque année qui viennent ici profiter des vertus de l'eau afin de soigner notamment les rhumatismes, autour d'une source thermale qui jaillit des profondeurs à 62°. Le plus amusant de l'histoire de cette jeune station est que sa création résulte davantage d'une opération fortuite puisque, à l'origine du projet, la ville cherchait à étendre son réseau de chauffage urbain grâce à la géothermie. Lors d'un premier forage géothermique effectué en 1979, il s'avéra que l'eau, sulfatée et riche en oligo-éléments, présentait des propriétés intéressantes applicables en rhumatologie et phlébologie.

En effet, si aujourd'hui Jonzac est associé à la notion de cure thermale, ile ne faut pas oublier que la ville a toujours été très avance sur l'écologie. Preuve en est aujourd'hui son système de chauffage urbain alimenté au bois sur lequel vous pouvez en apprendre plus à la maison de l'énergie .

 Pour en revenir à nos moutons... Monsieur Espin, directeur des thermes de Jonzac, m'a réservé un accueil chaleureux lors de notre entrevue mardi dernier et n'a pas manqué d'encouragements face à mon projet qui selon lui trouvera des échos très positifs parmi les cursites qui fréquentent la station de Jonzac. A partir de 2014, TéléProTour proposera donc toute une gamme d'excursions demi-journée adaptées aux curistes afin de découvrir les secrets et les sites insolites de notre territoire... A suivre!