fbpx

Problème d'argent public, c'est moderne? Parlons de la Corderie Royale!

Le saviez vous? Elle est plus longue que la tour Eiffel n’est haute... 374 mètres contre 324 mètres!

Le VERSAILLES DE LA MER ! La CORDERIE ROYALE de Rochefort ! Avec ses 374 metres de long, le bâtiment est une véritable curiosité architecturale. Jusqu’au xxe siècle, la Corderie Royale de Rochefort est restée le plus long bâtiment industriel en Europe.

 Construite entre 1666 et 1669, elle a fourni en cordages la Marine et ses vaisseaux durant trois siècles! Mais savez-vous que dès le début la construction de cet ouvrage a été très controversée ! 

Elle fait partie d'un ensemble qu'on appelle un arsenal, une sorte grand centre de construction, de réparation et d'armement des navires de guerre.

POURQUOI une telle longueur de bâtiment pour la Corderie Royale de Rochefort?

Au temps de sa construction, le cordage le plus long d'un navire mesurait une encablure (soit environ 195 m). Celui-ci devait être réalisé d'un seul tenant afin d'être le plus solide possible.  Les cordages étaient fabriqués à partir de chanvre.

Apres être passé dans les mains des peigneurs, le chanvre était filé pour former le caret, l'élément  de base principal des cordages. Les cordiers "tordaient" ensuite le fil pour former les torons. Le commettage : c'est comme ça qu'on appelle la technique de fabrication d'un cordage. Ça consiste à réunir plusieurs brins ensemble par torsion...

En conséquence, par ce phénomène de torsion, on réduit automatiquement la longueur. Et pas qu'un peu figurez vous.... on va perdre un tiers en longueur! L'atelier de fabrication devait donc faire 370 m de long pour qu'il reste 195m de longueur de cordage après la torsion d'où les grandes dimensions de la Corderie Royale de Rochefort.

Ensuite les cordages étaient trempés dans un bain de goudron pour augmenter leur solidité et les protéger de l'usure.

 

Cordage goudronné - Hermione (Rochefort)

LE chantier incroyable de la corderie royale de Rochefort

Sa réalisation ne fut pas simple! La principale raison de la complexité des choses : le terrain! 

On est en bordure de la Charente, sur un sol constitué d'une couche de vase épaisse de près d'une trentaine de mètres, parfois inondé d'une soixantaine de centimètres d'eau lors des grandes marées. Avant la construction du bâtiment lui-même, il fut necessaire d'établir un radier constitué d'un quadrillage de pièces de chêne.

Ce n'est qu'une fois le radier terminé que commença réellement la construction, à l'aide de pierres calcaires des carrières proches de Crazannes. Afin de ne pas déstabiliser ce "radeau flottant" la construction se fit de manière symétrique, le passage au niveau supérieur n'ayant lieu que lorsque les deux pans de mur avaient atteint le même niveau. 

On est en doit de se demander ce qui a bien pu se passer dans leur têtes pour valider un tel projet :

  • sur un terrain insalubre et vaseux
    - c'est pas grave, on va faire un radier de bois et comme ça l'ensemble va "flotter" dans la vase!
  • le courant ne remonte même pas jusque là, il va falloir procéder au halage des bateaux. 
    - c'est pas grave, on aura qu'à faire venir des bagnards pour tirer, ça coûtera moins cher ! 
  • mais la profondeur de l'eau ne permettra jamais d'armer les navires sur le site...
    - C'est pas grave, on les armera plus tard en aval quand on aura plus de profondeur à disposition!
  • oui mais les insectes xylophages? (ceux qui grignotent les mâts en bois)?
    - Ben, on aura qu'à creuser des fosses à mâts pour les faire tremper et les rendre plus résistants après trempage, c'est tout!

 Détail contrefort façade ville de la Corderie royale (Rochefort)

Mais alors pourquoi la corderie à Rochefort ???

Ben voilà... Colbert de Terron était le cousin d'un mec plutôt haut placé en ce temps là, n'est-ce pas?!

Et puis, remettons nous dans le contexte :  on ne sait pas encore vraiment où va se terminer le canal des deux Mers... pourquoi pas dans la Charente après tout?

Et puis le siège et surtout la résistance du bastion protestant de La Rochelle avait laissé un goût amer dans la bouche des rois de France et on voulait faire un truc grandiose pas trop loin pour bien illustrer la puissance du roi... Alors après tout pourquoi pas ! Allons donc construire un truc colossal ex-nihilo pour montrer de quoi on est capable !

Finalement, après plus de 3 ans de travail, la construction s’achève en juin 1669.

Pendant près de 200 ans, le bâtiment fut utilisé pour réaliser les cordages de la marine royale.

 Attention attention:
on dit cordage et jamais corde! Le mot est interdit à bord! Ca porte malheur car la seule corde présente sur un bateau est celle de la cloche, servant à saluer les marins défunts. Et la corde fait aussi référence a la pendaison, notamment celle des mutins. Pas très joyeux donc tout ça, alors on fait attention !

La fin de la corderie royale de Rochefort

Elle ne résistera pas à l’apparition des câbles d’acier et à la vapeur. La Corderie royale cesse d’être manufacture de cordages en 1862. Réaffectée à de nombreux usages, elle fermera définitivement ses portes lors de la fermeture de l’Arsenal de Rochefort en 1927.

La manufacture royale illustre par ses décors, la grandeur et le pouvoir de Louis XIV au XVIIe siècle.

Abandonnée, oubliée dans cet espace militaire interdit au public, la Corderie Royale est d’abord incendiée en 1944 par les troupes allemandes… Sans le secours de l’Amiral Dupont, qui l’a faite classée Monument Historique, elle aurait pu être détruite !

 Corderie Royale Rochefort

Le renouveau de la Corderie royale

Réhabilitée dans les années 70, la Corderie Royale, lieu de vie et d’échange, retrouve des locataires à partir des années 80... 

Pavillon nord, on trouve la Chambre des Commerces et de l'Industrie. L’un des plus anciens locataires de la Corderie Royale est le Conservatoire du Littoral au 1er étage du pavillon sud. La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) s’était installée en 1977, elle y est restée plus de 20 ans. Depuis 10 ans, elle a déménagé son siège social aux Fonderies Royales, à 500 mètres de là.

Bien entendu, il y a un bel espace muséal pour devenir incollable sur l'histoire et la fabrication de cordages pour la marine royale. En sortant, vous découvrirez la Librairie Maritime, l’une des plus importantes de France, considérée comme une référence pour les ouvrages liés à l’univers et au patrimoine maritime.

 

 

 

    
             

 

Et sinon je propose aussi  des balades en direction de Rochefort
pour aller faire un tour autour des formes de radoub,
tenter d'apercevoir l'Hermione et flâner sur les belles berges de la Charente pour admirer les façades de la Corderie ! 

 

 

 


Afficher le formulaire de commentaire